Vérité et réconciliation

Déclaration concernant le pensionnat autochtone de Kamloops

Encourager la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones est une priorité de la Fédération. Notre travail s’inspire des appels à l’action de 2015 de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), lesquels appellent les gouvernements, les institutions et les organismes à travers le pays, y compris les ordres professionnels de juristes, les facultés de droit et l’ensemble du secteur de la justice, à établir des relations avec les peuples autochtones et à améliorer l’accès à la justice pour les peuples autochtones. La Fédération tient à s’assurer que les objectifs généraux de réconciliation sont ancrés dans notre travail et que nos initiatives tiennent compte des points de vue des Autochtones. Nous nous engageons également à appuyer les initiatives des ordres professionnels de juristes et des facultés de droit avec lesquels nous partageons ces objectifs.

« Le chemin que nous parcourons revêt autant d’importance que la destination que nous cherchons à atteindre. Il n’y a pas de raccourcis. Lorsqu’il s’agit de vérité et de réconciliation, nous devons parcourir toute la distance. » – Juge Murray Sinclair, Commission de vérité et réconciliation du Canada]. Voir cet article en anglais.

Notre engagement

En décembre 2020, la Fédération a adopté une déclaration officielle d’engagement envers la réconciliation. Cet engagement reflète les conseils de notre Comité consultatif sur les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation dont le mandat était de présenter des recommandations à la Fédération en vue d’une réponse appropriée à la CVR. Ces recommandations ont été approuvées en juin 2020, ainsi que les Principes de base qui ont pour but d’influencer tous les aspects du travail de la Fédération.

Bien que les appels à l’action soient à l’origine de cette initiative, la Fédération interprète de façon générale ce qu’on entend par encourager la réconciliation avec les peuples autochtones. Nous examinons l’impact de notre engagement sur tous les aspects de notre travail, que ce soit par rapport aux initiatives nationales ou à titre d’organisme, et nous apportons des changements lorsqu’il y a lieu.

Dans le cadre de son engagement, la Fédération facilite l’échange d’information à l’échelle nationale concernant les initiatives de réconciliation prises par les ordres professionnels de juristes, les facultés de droit et le secteur de la justice.

Nous nous engageons également à établir des liens de confiance avec les organismes  autochtones nationaux et les experts en droit autochtone pour nous assurer que les expériences, les opinions, les traditions juridiques et les vérités des Autochtones sont prises en considération tout au long de notre parcours.

En mars 2021, la Fédération et le Conseil des doyens et des doyennes des facultés de droit du Canada ont créé un groupe de travail pour transmettre l’information sur les pratiques exemplaires et les nouvelles innovations en matière de réglementation et de formation en droit.