L’ancien bâtonnier du Québec devient président de la Fédération en 2021-2022

La Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada est heureuse d’annoncer que le bâtonnier Nicolas Plourde, Ad.E., de Montréal, a été élu président pour l’exercice 2021–2022. Il a été nommé membre du Conseil de la Fédération par le Barreau du Québec en 2018, après avoir déjà siégé au Conseil en 2013-2014.

Il est un associé du cabinet-boutique Sarrazin Plourde à Montréal et possède une feuille de route de plus de 25 ans à titre d’avocat plaidant en litige civil et commercial.

Me Plourde a obtenu son diplôme en droit à l’Université de Montréal en 1993 et a été admis au Barreau du Québec la même année. En 1997, il fut élu président du Jeune Barreau de Montréal (JBM), un organisme qui représente les avocats et avocates de la région métropolitaine de Montréal comptant dix ans d’expérience ou moins. En 2008, il était un des administrateurs fondateurs et trésorier de Pro Bono Québec, un organisme offrant des services juridiques gratuits à travers la province.

Me Plourde possède également une expérience solide en matière d’administration et de réglementation de la profession juridique. De 2008 à 2010, il a présidé le Comité sur l’aide juridique du Barreau et en 2010, il fut nommé président du Comité de gouvernance et d’éthique du Barreau. De plus, il a été élu bâtonnier de Montréal en 2009 et bâtonnier du Québec en 2012.

Me Plourde est également actif dans sa communauté. Il a été président de la Fondation Accueil Bonneau, un organisme qui vient en aide aux personnes en situation d’itinérance, et est actuellement membre du conseil d’administration du Moulin Microcrédits qui offre des microprêts pour aider les personnes immigrantes et réfugiées qualifiées à poursuivre leur carrière au Canada.

« Malgré les difficultés causées par la pandémie qui se poursuit, la Fédération continue d’aller de l’avant pour respecter ses priorités stratégiques », affirme Me Plourde. « Nous continuerons de mettre l’accent sur les grands dossiers qui se prêtent bien à la collaboration et à une approche cohérente à l’échelle nationale, tels que la compétence des membres de la profession juridique – qu’ils et elles aient été admis en passant par une faculté de droit canadienne ou par le CNE – la santé mentale et le bien-être de la profession, la réconciliation avec les peuples autochtones du Canada, ainsi que la collaboration avec la profession juridique dans la lutte contre le blanchiment d’argent en s’assurant que les ordres professionnels de juristes sont munis de règlements rigoureux et que la profession sait comment les respecter. »

« Il ne s’agit que de quelques-unes des initiatives nationales que l’on associe à la Fédération. Je peux aussi ajouter CanLII, le Code type de déontologie professionnelle, les Normes de discipline nationales, ainsi que le Colloque national sur le droit criminel et le Colloque national sur le droit de la famille », dit-il. De plus, le président souhaite rassembler de nouveau les dirigeants et dirigeantes des ordres professionnels de juristes du Canada en personne dès qu’il sera possible de le faire. « Chaque interaction en personne nous aide à mieux comprendre ce que nous avons en commun et à profiter des avantages de pouvoir travailler ensemble par l’entremise de la Fédération », ajoute Me Plourde.

La Fédération est l’organisme coordonnateur national des 14 ordres professionnels de juristes du Canada qui ont le mandat, en vertu de la loi de leur province ou territoire, de réglementer les 126 400 avocats et avocates au pays, les 3 800 notaires au Québec et les 10 000 parajuristes autorisés en Ontario dans l’intérêt du public.

La Fédération se prononce sur des dossiers essentiels à la préservation du droit du public à une profession juridique indépendante et à la protection du privilège du secret professionnel, ainsi que sur d’autres questions qui se rapportent à l’administration de la justice et la primauté du droit. Pour de plus amples renseignements sur la Fédération et ses initiatives, visitez son site Web à www.flsc.ca.

Consultez la version PDF du communiqué.