La Fédération accueille l’initiative de la Cour suprême du Canada

La Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada applaudit l’initiative de la Cour suprême du Canada de rendre l’institution plus accessible aux Canadiens en tenant des audiences à l’extérieur d’Ottawa. Pendant deux jours au mois de septembre, la salle d’audience du plus haut tribunal du Manitoba deviendra l’enceinte temporaire de la Cour suprême du Canada — ce sera la première fois dans l’histoire que le plus haut tribunal du pays tiendra des audiences à l’extérieur d’Ottawa.

« La Fédération et les ordres professionnels de juristes qui en sont membres reconnaissent l’importance de rendre nos institutions accessibles aux Canadiens et de trouver des façons pour que les Canadiens les comprennent mieux, a mentionné le président de la Fédération, Ross Earnshaw. Le fait de tenir des audiences à l’extérieur d’Ottawa est une excellente façon d’y arriver, et j’espère que l’initiative sera couronnée de succès et reconduite partout au Canada. »

L’accès à la justice est un pilier de l’état de droit, et les ordres professionnels de juristes du Canada ont fait de l’amélioration de l’accès à la justice par les Canadiens une priorité. Le projet de la Cour suprême donne un bon exemple à toutes les institutions qui ont à cœur d’améliorer l’accès à la justice. En outre, les ordres professionnels de juristes, par l’entremise de la Fédération, jouent un rôle de premier plan afin de garantir que le public et la profession juridique aient accès gratuitement à de l’information juridique pour les aider à naviguer le système juridique du Canada.

La Fédération est propriétaire de CanLII, un outil puissant de recherche électronique qui permet la consultation de tous les grands jugements rendus au Canada. À son tour, CanLII est propriétaire de Lexum, l’éditeur en ligne de toutes les décisions de la Cour suprême du Canada.

Le juge en chef du Canada, le très honorable Richard Wagner, a indiqué qu’à Winnipeg, la Cour suprême a l’intention de s’entretenir avec dix groupes communautaires ou publics dont les membres ont un intérêt dans nos institutions juridiques, notamment des étudiants et des membres des collectivités autochtones et francophones et du milieu juridique. Ce genre d’intervention aidera à démystifier le travail de la Cour suprême et à faire connaître les acteurs et les processus qui composent notre système de justice.

La tenue d’audiences à l’extérieur d’Ottawa n’est qu’une des nombreuses initiatives récentes mises en œuvre par juge en chef en vue d’aider les Canadiens à mieux comprendre le fonctionnement du plus haut tribunal du pays. Un autre exemple est la publication depuis l’an dernier de résumés rédigés en langage clair et simple de tous les jugements en délibéré, lesquels peuvent être consultés sur le site Web de la Cour suprême à la section « Les causes en bref ».

L’annonce par vidéo du juge en chef constitue également une évolution notable. La Cour suprême a su se tailler une place sur les médias sociaux, d’abord sur Twitter et, dernièrement, sur Facebook. À l’occasion de l’annonce de son plan de siéger à Winnipeg, le juge en chef Wagner s’est adressé directement aux Canadiens dans une vidéo qui a été publiée sur le site Web de la Cour suprême, puis diffusée sur les plateformes de médias sociaux qu’elle utilise.