In Memoriam – Richard J. Scott, c.r., FIC (Hon.) 1953 – 2018

C’est avec une profonde tristesse que la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada annonce le décès soudain de Richard J. Scott, c.r.

Au moment de son décès, Richard était vice-président et président désigné de la Fédération, l’organisme coordonnateur national des 14 ordres professionnels de juristes des provinces et territoires canadiens qui réglementent la profession juridique au Canada dans l’intérêt du public. Il devait accéder au poste de 84e président de la Fédération en novembre prochain.

Richard a obtenu un baccalauréat en administration des affaires et un baccalauréat en droit à l’Université du Nouveau-Brunswick et fut admis au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1976. Il a exercé le droit à Fredericton pendant plus de 40 ans,  d’abord au cabinet Hanson Hachey. En 1980, il s’est installé au cabinet Hoyt Mockler Allen et Dixon, puis en 2007 il s’est joint à l’équipe de McInnes Cooper dans le cadre d’une fusion de plusieurs cabinets
juridiques.

Il siégeait au Conseil de la Fédération depuis 2013 à titre de représentant du Barreau du Nouveau-Brunswick. Il a donné généreusement de son temps en tant que membre de nombreux comités de la Fédération et de président du Comité des affaires publiques et des relations gouvernementales. Il a toujours soutenu CanLII avec enthousiasme, le moteur de recherche d’information juridique en ligne de la Fédération, et a déjà été membre du conseil d’administration de CanLII.

Avant d’être nommé au Conseil de la Fédération, Richard fut un bénévole et un leader dévoué du Barreau du Nouveau-Brunswick pendant 25 ans, notamment à titre de président et de bâtonnier pour la période de 2012-2013.

Richard aimait profondément le droit et c’est surtout par la recherche en droit, la rédaction juridique et la plaidoirie en appel qu’il a manifesté cette passion. Il a connu beaucoup de succès en tant qu’avocat en appel et fut nommé
« ami de la cour » par la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick pour défendre des points de vue particuliers qui n’étaient pas soulevés par les parties à l’instance.

Sa passion du droit l’a également amené à devenir membre du Comité des règles en vertu de la Loi sur l’organisation judiciaire du Nouveau-Brunswick, membre du Comité de liaison entre la Cour d’appel et le Barreau du Nouveau-Brunswick et membre de la Canadian Association for Legal Ethics. Il a été nommé conseiller de la Reine en 2003.

De plus, Richard soutenait activement la profession d’ingénieur au Nouveau-Brunswick en donnant le cours de droit et déontologie de l’ingénierie à l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) pendant plus de 25 ans. En 2017, on lui a décerné le titre honorifique de Fellow d’ingénieurs Canada en reconnaissance de son dévouement et sa contribution à cette profession.

Il a été président de l’association des anciens et anciennes de l’UNB, ainsi que membre du conseil des gouverneurs et du sénat universitaire de l’UNB. Il a également été représentant public au conseil de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau-Brunswick.

Richard faisait preuve d’équité et d’ouverture aux différents points de vue et ses nombreuses contributions ont toujours été faites dans le meilleur intérêt du public. Son souci constant du détail était légendaire. Tous ceux et
celles qui ont eu le privilège de le connaître se souviendront surtout de sa grande bonté.

Richard s’est éteint à la maison, à Fredericton. (PDF)