La Fédération nomme une nouvelle présidente pour 2017-2018

La Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada est heureuse d’annoncer que Sheila MacPherson de Yellowknife a été élue présidente pour l’année 2017-2018. Associée au cabinet Lawson Lundell S.E.N.C.R.L., Sheila est responsable de la gestion du bureau de Yellowknife. Elle compte 30 ans d’expérience dans le domaine du contentieux des affaires civiles et travaille beaucoup aux Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Elle a également occupé le poste d’auxiliaire juridique de l’assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest.

Mme MacPherson est membre du Conseil de la Fédération à titre de représentante de la Law Society of the Northwest Territories depuis 2011. Elle a d’ailleurs été présidente de son barreau aux Territoires du Nord-Ouest en 1997 et en 2011. Diplômée de la faculté de droit de l’Université Dalhousie en 1987, elle fut admise à la Law Society of the Northwest Territories en 1988 et au Barreau du Nunavut en 1999.  Habitante du Nord depuis toujours, elle a vécu au Nunavut et aux Territoires du Nord-Ouest.

« C’est un honneur pour moi de diriger la Fédération », affirme Mme MacPherson. « Je suis très heureuse d’avoir cette occasion de faire progresser notre plan stratégique qui inclut nos efforts visant à mettre à jour les règlements nationaux pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement des activités terroristes et aussi de répondre aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation qui concernent la profession juridique. On a dit que le plus grand défi de la population canadienne aujourd’hui est la réconciliation avec notre peuple autochtone et ce défi s’applique tout autant à la profession juridique canadienne », ajoute-t-elle.

Une autre grande priorité, nous dit la présidente de la Fédération, est de mettre en œuvre les recommandations découlant de l’examen du programme du Comité national sur les équivalences des diplômes de droit (CNE) qui a été mené par la Fédération. Le CNE est chargé d’évaluer les titres de compétences des diplômés en droit formés à l’étranger.

Vous pouvez également consulter notre communiqué de presse en format PDF.