John Campion nommé président de la Fédération

(Posté le 16 novembre 2009)

La Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada est heureuse d’annoncer que John Campion de Toronto a été élu président de la Fédération pour un mandat d’un an. Il occupait auparavant le poste de vice-président et président désigné.

La décision a été prise lors d’une réunion du Conseil de la Fédération tenue le 15 octobre 2009, au cours de laquelle le Conseil a également nommé Ronald J. MacDonald, c.r., d’Halifax au poste de vice-président et président désigné et a élu Ian Donaldson, c.r., de Vancouver au poste de vice-président. Le bâtonnier Stéphane Rivard, Ad. E., devient le président sortant de la Fédération.

Leur mandat se poursuit jusqu’au 15 novembre 2010.

Monsieur Campion est diplômé de la faculté de droit de l’Université de Toronto et fut admis au Barreau du Haut-Canada en 1974. Il est conseiller élu en Ontario depuis 2000.

M. Campion est associé au cabinet Fasken Martineau DuMoulin s.r.l à Toronto. Il a plaidé en tant qu’avocat devant les tribunaux à travers le pays pour régler des questions de droit, notamment en matière de recours collectifs, de droit administratif, de droit des sociétés, de droit commercial et de droit de la concurrence.

Selon le nouveau président de la FOPJC, l’exercice de la profession a connu d’importants changements au cours des 30 dernières années. « En effet, le monde juridique de 1972 dans lequel je suis entré à titre de stagiaire est à peine comparable au monde dont je fais partie aujourd’hui. »

« Les cabinets juridiques peuvent maintenant prendre une ampleur internationale et ont des bureaux à travers le monde », constate John Campion. « Ils peuvent être de grandes entreprises non seulement pour leurs associés, mais aussi pour l’ensemble du Canada. Malgré ceci, la majorité des juristes exercent toujours leur profession seuls ou en petits groupes, en répondant aux besoins du public dans les domaines du droit criminel, de la famille, de l’immobilier, des successions et de nature réglementaire. Ils exercent leurs fonctions avec une nouvelle technologie, de nouvelles exigences et des changements fréquents qui ne faisaient tout simplement pas partie de l’environnement juridique lorsque j’ai commencé ma carrière. »

« La Fédération des ordres professionnels de juristes », ajoute M. Campion, « reflète cette réalité professionnelle en évolution constate. Les ordres professionnels de juristes qui constituent la Fédération ont eux-mêmes apporté des changements importants. Ils ont instauré, avec certaines restrictions, la mobilité nationale pour tous les juristes exerçant la common law à travers le Canada et les avocats exerçant le droit civil au Québec. »

Dans le cadre de ces changements, M. Campion signale que la Fédération a adopté un Code type de déontologie professionnelle et se penche maintenant sur une approche type en ce qui a trait à l’admission aux différents barreaux. « Les initiatives entreprises par la Fédération confirment davantage l’engagement que les ordres professionnels de juristes ont pris il y a plusieurs années, celui d’éliminer les obstacles à la mobilité nationale pour la profession juridique. »

« De plus, les ordres professionnels de juristes participent activement à diverses initiatives importantes qui permettent au public d’avoir davantage accès aux services juridiques. La Fédération encourage tous ses membres à se pencher sur ces changements et à les mettre en œuvre s’il y a lieu », ajoute M. Campion.

Le nouveau président de la Fédération a également été professeur de droit auxiliaire pendant plus de 20 ans au Osgoode Hall et à l’Université de Toronto et a donné de nombreuses conférences au Canada, en Europe et aux États-Unis. Il est spécialiste agréé par le Barreau du Haut-Canada dans le domaine du contentieux des affaires civiles. Il a été membre du conseil d’administration de la SRC, ainsi que président de l’Empire Club of Canada.